Idée de jeu : simulateur de responsable d’architecture SI

par Julien Kirch, le 25 septembre 2017

Après discussion avec Christophe Thibault j’ai eu une idée de jeu. J’aimerai vos avis / remarques / critiques / suggestions.

Dans le jeu vous incarnez le responsable d’architecture d’une grande entreprise.

Objectifs du jeu

  • Faire comprendre comment fonctionne un SI vu de loin

  • Faire comprendre que le décisions d’architectures se font entre des critères contradictoires et avec des informations incomplètes

  • Faire comprendre le travail d’un·e responsable d’archi

  • Être fun, notament en caricaturant les choses

  • 0 prérequis pour la personne qui joue

  • Parties courtes (5 minutes)

  • Pas trop compliqué et long à développer pour une v0, et facile d’ajouter des items

Principes

Le jeu est en tour par tour, chaque tour représente un trimestre, je pense le faire durer 4 ans donc 16 tours.

Après les 16 tours le jeu s’arrête, on affiche les résultats, et le·a joueur·se peut rejouer.

Le jeu repose beaucoup sur l’aléatoire.

Les données sont floues : donnés sous formes d 'intervalles et/ou plus ou moins faux. Cela représente la perciption du·de la DSI.

À chaque tour le·a joueur·se choisit comment pendant le trimestre :

  • il oriente le SI

  • il investit son temps perso

  • il investit son budget

Pour chaque cas il s’agit de répartir X points entre plusieurs axes.

Comme tableau de bord le·a joueur·se a quelques indicateurs, par exemple :

  • niveau technique de la personne

  • le niveau de fiabilité du SI

  • adaptation aux besoins du SI

  • adaptabilité du SI

  • le coût du SI

  • l’ambiance

Comme dit plus haut, ces données ne sont que partiellement fiables.

Il y a beaucoup de variables cachées qui font que les indicateurs présentés sont très partiels.

Exemples :

  • niveau connaissance du SI

  • niveau technique des projets

  • niveau de fourberie

  • le niveau de confiance de ses chefs

  • le niveau de confiance des gens en dessous de lui

À chaque tour des évènements qui demandent des décisions surviennent :

  • un tech lead veut choisir un nouveau langage qui promet de faire ça, est ce qu’on accepte ?

  • un éditeur promet un outil

  • un projet démarre, voila les options possibles

  • un outil arrive en fin de vie, que faire des projets ?

  • un projet se révolte et décide de ne pas suivre les guidelines, que faites vous ?

  • un responsable se barre, qui choisissez vous pour le remplacer ?

  • un projet va mal, que faire ?

  • un nouveau domaine métier à couvrir rapidement, que faire ? …

Pour chaque réponse possible on affiche les avantages et les inconvénients, avec des info partielles et / ou plus ou moins fausses en fonction de votre perception des choses.

Exemple :

L’éditeur Pythie promet un outil pour harmoniser la création des loutres : Il devrait baisser le prix de X% tout en limitant l’adaptabilité de Y%, les développeur·euse·s n’aiment pas ce type d’outil Oui / Non ?

Les évènement sont aléatoires, mais le pool des possibles dépend des variables. De même pour les réponses possibles, ainsi que la véracité et la précisions des réponses possibles.

Exemples :

  • "une techno est en fin de vie sans prévenir" arrive plus souvent si le niveau technique est bas

  • en cas de soucis, le niveau de fourberie permet d’avoir l’option de dénoncer un bouc-émissaire, au risque de baisser le niveau de confiance (sans que le·a joueur·euse le sache)

  • s’il n’a pas la confiance des personnes, les chiffres présentés seront biaisés dans le sens qui les arrangent

En fonction des variables et du hasard, les décisions vont fonctionner ou pas, et le·a joueur·se en est informé·e de manière macro: "l’outil machin fonctionne mieux que prévu".

À chaque tour il est également possible de lancer des actions :

  • une refonte du SI pour diminuer la dette …

Comme pour les décisions, les actions dépendent du profil du DSI et de la situation.

Les actions choisies peuvent avoir des effets sur plusieurs trimestres.

Au début du jeu, le·a joueur·euse choisit son profil de personnage :

  • techos

  • leader

  • manipulateur

Et en fonction du profil, la manière dont le DSI a été nommé :

  • ancien·ne tech lead qui a monté

  • ancien·ne tech lead qui a fait virer son boss

  • a impressionné le patron lors d’une conférence

Cela définit en partie la répartition de départ des points.