Billet d’humeur : j'❤️ les langages honteux

par Julien Kirch, le 10 octobre 2018

Java

J'❤ coder en Java.

On me dit que c’est mal de vouloir utiliser un langage pareil : il n’est pas élégant, il est utilisé par des personnes qui ne savent pas ce qu’il·elle·s font, il est utilisé dans des entreprise qui ne sont pas cool.

Je connais plein de personnes qui codent en Java, qui sont au courant de ses imperfections et qui les acceptent. Ces personnes sont productives, ne sont pas fières de l’outil qu’elles utilisent mais de ce qu’elles en font.

C++

Je ne sais pas coder en C++ et je n’ai pas envie d’apprendre à coder en C++.

Mais j’adore suivre des personnes qui développent en C++. Elles ne se font aucune illusion sur leur outil, d’ailleurs j’ai même l’impression que s’énerver contre C++ est un signe de reconnaissance chez elles.

Mais ces personnes ont souvent une connaissance très pointue de l’informatique, et elles ont plein de choses à nous apprendre. Un article intitulé "Voici pourquoi la gestion d’exception en C++ est une catastrophe" vous apprendra probablement un tas de choses sur le C++ mais aussi sur le fonctionnement des processeurs et des compilateurs, et cela vous sera utile que vous codiez en Java, en Ruby, ou en NodeJS.

J'❤ php, NodeJS, Ruby, Python, Lua…

Les langages fiers

Régulièrement je vois passer des articles "si vous ne savez pas programmer en XXX vous ne savez pas programmer" ou "si vous ne comprenez pas XXX vous ne savez pas vraiment ce que vous faites, et vous n’êtes pas légitimes à votre poste de développeur·euse".

Ces personnes utilisent presque toujours des langages de programmation nobles. Des outils "élégants", souvent à la réputation d’être difficile à maîtriser.

Ces personnes sont fières de les utiliser, et parfois ne supportent pas que d’autres personnes soient satisfaites et productives avec d’autres outils.

Car à quoi sert d’être fier de son outil prestigieux si les autres ne se sentent pas inférieurs en utilisant autre chose ?

J’ai aussi commencé à apprendre à me servir de certains de ces outils, pour aussi faire partie du club.

Puis finalement non.

Même s’ils permettent d’être plus efficace, mais s’ils sont plus cool.

Je ne veux pas faire partie d’un club qui tolère ce genre d’attitude. Je ne veux pas risquer à avoir ce genre de comportement moi-même.

J’aime les clubs de ceux et celles qui ne sont pas fiers de leurs outils.

En essayant de ne pas être fier de ne pas utiliser de langage dont il faut être fier.

J'❤ les langages honteux.