Fiche de lecture : How to Take Smart Notes

par Julien Kirch, le 19 juin 2018

Ce livre de Sönke Ahrens présente une méthode de prise de notes destinée aux chercheur·euse·s et plus généralement aux personnes qui écrivent des textes nécessitant des recherches et qui est basé sur l’approche utilisée par Niklas Luhmann pour écrire ses nombreux livres.

L’idée est assez simple et repose sur l’utilisation de fiches bristol ou de leur équivalent électronique :

  • lorsque vous lisez un texte, notez les éléments qui vous ont parlé sur une fiche bibliographique, en réécrivant plutôt qu’en copiant des citations ;

  • créez des fiches sur des thèmes ou des idées en renvoyant soit aux fiches bibliographiques soit aux autres fiches, en les organisant d’une manière hiérarchique, les thèmes les plus importants faisant office de tête de chapitre.

En suivant cette approche de manière rigoureuse jusqu’à obtenir un nombre important («une masse critique» comme l’appelle le livre), il deviendrait très facile d’écrire des articles ou des livres : en parcourant les fiches et en observant les nœuds qui se créent, les sujets devraient apparaître d’eux-mêmes. Il suffirait ensuite d’organiser les différentes fiches traitant d’un sujet pour créer le plan détaillé du texte. Il ne resterait ensuite qu’à refaire une passe sur le contenu et le tour est joué : votre thèse, mémoire ou essai est terminé, en accumulant des petites étapes et sans angoisse de la page blanche.

L’idée est accrocheuse et le texte parsemé de référence à des études scientifique, le livre m’a donc fait une bonne première impression.

Impression rapidement démentie lorsque par curiosité j’ai comparé la vie de Niklas Luhmann telle qu’elle est racontée par l’auteur et telle qu’elle s’est réellement passée, bien moins flatteuse.

À la lecture, le livre est un mélange de livre de «self-help» à l’américaine et de méthode d’endoctrinement :

  • le ton est celui du self-help : enthousiaste et copineur, plein d’adjectifs merveilleux et fantastiques ;

  • l’auteur flatte ses lecteur·rice·s en expliquant qu’il·elle·s font partie d’une minorité supérieure ;

  • le livre joue sur la peur en insistant sur les catastrophes qu’engendre le fait de ne pas suivre ce qu’il conseille de faire ;

  • l’ordre établi est caricaturé et critiqué, en l’opposant à la révélation de cette nouvelle méthode qui ne ressemble à aucune autre ;

  • la solution proposée a un aspect totalisant : elle doit être suivie à la lettre et dans son ensemble, et elle demande un long investissement pour fonctionner, mais quand elle le fait elle change votre vie ;

  • de nombreuses personnes et études célèbres sont convoquées pour justifier cette approche, en les sortant de leur contexte ;

  • aucun exemple concret n’est donnée du fonctionnement de la méthode, ni dans le cas de Niklas Luhmann ni dans le cas de l’auteur : il faut croire et faire ce qu’on vous dit.

L’essentiel livre tiendrait en quelques pages, la grande majorité du contenu du livre consiste à marteler les mêmes messages et à accumuler les justifications sans rien ajouter de fondamental. Je me suis forcé à le lire jusqu’au bout pour être certain de ne rien avoir raté, j’espère parvenir à vous épargner cette peine.

Au final la méthode est peut-être pertinente, mais la forme du livre l’a pour moi décrédibilisée, surtout si comme le dit l’auteur ce livre a été écrire en appliquant le processus qu’il décrit.