Outils d’industrialisation sans les pratiques : mettre la charue sans les bœufs

par Julien Kirch, le 15 novembre 2017

Avec cet outil, industrialisez vos opérations et déployez en un click.

Après des années de lutte, un des messages que les agilistes ont réussi à passer c’est qu’aller vers plus d’agilité ne peut pas se réduire à mettre en place des outils. Quoiqu’en disent les éditeurs, passer à Trello ou à des Posts-it® sera peut-être un mieux, mais si vous ne changez pas vos habitudes de travail cette amélioration sera probablement marginale. À effort égal, garder les mêmes outils mais travailler sur les pratiques a souvent de meilleur résultats.

Il serait temps que les personnes qui travaillent dans les opérations adoptent la même posture vis à vis des outils d’industrialisation.

Ça fait quelques années que les outils sont fiables, et qu’on connaît les bonnes manières de faire. Ça fait donc quelques années qu’on sait que pour industrialiser les opérations, il faut commencer par avoir une approche industrielle. Et ça fait quelques années que je vois des clients utiliser ces outils à contre-emploi, essayer de les tordre pour y arriver quand même, et ne pas comprendre pourquoi les bénéfices promis ne sont pas là.

Je ne parle pas d’aller vers du DevOps, mais simplement d’industrialiser les opérations dans un mode de fonctionnement classique.

Si on utilise une chaîne d’assemblage automatisée pour faire du "fait main", on n’aura pas le rendement de la chaîne ni le niveau de finition du fait-main.

La limite de cette métaphore c’est qu’utiliser un outil comme Chef ou Ansible peut aider même si vous continuer à faire du fait-main pour une partie des tâches. Mais

  1. vous n’obtiendrez pas les résultats promis par l’outil, ce qui peut être source d’incompréhension (« pourquoi est ce qu’on n’a pas XXX alors qu’on a un outil qui devrait faire en sorte que ça soit le cas ?») ;

  2. certains outils seront mieux adaptés à votre besoin.

Donc répétez après moi « pour avoir un résultat industriel, il faut un outil industriel et une approche industriel ».

Selon vos contraintes, la décisions de ne pas vouloir vous industrialiser est peut-être légitime, mais dans ce cas ne vous attendez pas à atteindre les résultats promis par l’industrialisation.

Sinon on ne va jamais y arriver.